Thème 1. Les flux de réfugiés dans le monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thème 1. Les flux de réfugiés dans le monde.

Message par Cordero / Castillo le Ven 24 Mar - 9:36

Thème 1. Les flux de réfugiés dans le monde.

Les réfugiés dans le monde partent du Moyen-Orient (Syrie, Afghanistan, Irak), d’Afrique (Somalie, Soudan, Soudan du Sud, RDC, R. Centrafricaine), d’Orient (Birmanie) et d’Amérique (Colombie). Ils arrivent dans d’autres pays proches de l'Afrique (Ouganda, Tchad, Kenya, Éthiopie), d’Orient (Chine), de Moyen-Orient (Turquie, Pakistan, Liban, Iran, Jordanie) mais aussi il y a une immigration intercontinentale, vers l'Europe (France, Allemagne, Angleterre, Suède), l'Amérique du Sud (Brésil, Équateur, Venezuela) et du Nord (États-Unis, Canada).
On observe une forte croissance du flux de réfugiés dans les dernières années, avec 10.350.000 en 2010 et 24.000.000 en 2015. Par contre, entre 1996 et 2012, on voit une faible variation du flux de réfugiés, qui est environ de 15 millions. En 2013, il commence cette augmentation, avec 18 millions. Puis, en 2014, il y a 22 millions, pour après arriver à 24 millions en 2015
Les raisons de départ des réfugiés sont principalement les guerres, les violences et les problèmes politiques des pays. Par exemple, la guerre en Syrie provoque la migration de 4 millions de syriens qu’arrivent en Turquie, Liban, Égypte, Irak et en Jordanie. La guerre en Afghanistan provoque la migration de 2,5 millions de personnes vers Iran et Pakistan. Les violences en Guatemala, Honduras et Salvador provoquent une migration de 400.000 personnes vers les États-Unis.

Cordero / Castillo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Alep et les réfugiés

Message par Damien Cléro le Ven 31 Mar - 8:19

Alep est la capitale économique de la Syrie, elle se situe au nord-ouest du pays. Jusqu’en 2011 elle était la ville la plus peuple du pays mais depuis 2012 la bataille d’Alep a commencé et des personnes ont quitté le pays. Alep se transforme en un centre de conflit car c’est là ou commencent les premières manifestations contre le régime Syrien.
Cette « zone rebelle » située dans l’est est encerclée par l’armée syrienne depuis octobre 2015, appuyée au sol par des forces iraniennes et des miliciens chiites étrangères, et dans les airs par l’aviation russe. Plus de 300 000 civils vivent dans ces quartiers.
Pour échapper de la guerre des personnes vont aller dans d’autres pays, ils sont les réfugies.

Agustin ignacio Barrera Fossa

Damien Cléro
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 12/04/2016
Localisation : Concepción

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiregeocdg.forochile.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thème 1. Les flux de réfugiés dans le monde.

Message par Damien Cléro le Ven 31 Mar - 8:21

Chili est la maison de 3000 réfugiés et solicitants d’asile. Ils proviennent de différents pays d’Amérique Latine, Asie, Europe. En 1999, un programme de rétablissement centaines de refugies a été établi. Chili fait partie de ACNUR, (Alto comisionado de las Naciones Unidas para los Refugiados), organisation qui est chargée de protéger et résoudre les problèmes des refugiés. Ainsi, il défend le droit de chercher asile, il les aide aussi à obtenir la nationalité volontairement, l’intégration local ou à les envoyer dans un autre pays, l’ACNUR est formée de 123 pays, mais pour les réfugiés, le plus compliqué c’est de chercher de travail et d’apprendre la langue.

Alvaro Fernandez

Damien Cléro
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 12/04/2016
Localisation : Concepción

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiregeocdg.forochile.org

Revenir en haut Aller en bas

Aux portes de l’Europe : dans l’enfer de l’hiver.

Message par charlotte et isidora le Ven 31 Mar - 8:47

Dans l’hiver glacé que connait les pays de l’Est, bien loin de leurs vie (souvent confortable) qu’ils menaient avant que leurs pays ne sombre dans l’enfer de la guerre, des milliers de personnes tentent de survivre, coincés dans la neige et dans les températures négatives qu’il l’accompagne.


Certains vivent dans des camps en Macédoine, mais la plupart, de peur de ce faire refouler chez eux, vivent dans des bâtiments désaffectes insalubres ou ils sont souvent un nombre important pour un espace plus réduit.


L’aide d’organisation internationale comme Médecin sans frontière ou encore Hot Food Idomedi  aide à maintenir certains en vie mais le froid a des conséquences graves sur le moral et sur le corps. Les médecins sur place font face à un nombre croissant de cas d’hypothermie, d’engelure toujours plus grave (qui peuvent mener à l’amputation) ou bien d’infections provoques par les poux o la gale.



Dans l’enfer du quotidien de ces gens, l’espoir d’être pris en compte s’efface au fil du temps, comme les souvenirs de leur ancienne vie…

charlotte et isidora
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Thème 1. Les flux de réfugiés dans le monde.

Message par Damien Cléro le Ven 31 Mar - 8:48

S’installer au Liban, pays voisin.
Apres la guerre syrienne de 2011, le Liban (un état du Proche Orient qui partage frontières avec la Syrie) a accueilli un flux important de réfugiés syriens, environ 8990000 de refugies. Et dans l’année 2016 il a augmenté à 1,03 millions des syriens.
Pendant leur séjour au Liban, les réfugies syriens sont devenus objet de racisme. Ils ont été transportés vers un camp de misère et d’injustice ou les conditions de vie sont inhumaines. Alors que la principale préoccupation des réfugies c’est d’obtenir un lieu pour pouvoir vivre et de l’argent pour payer les sources basiques pour vivre, leurs besoins sont très loin d'être satisfaits.
Il existe un témoignage d’une jeune femme syrienne de 28 ans appelé Rima, dans son témoignage raconte qu’avant d’arriver au Liban elle vivait dans un camp de réfugiés Palestiniens de Yarmouk, Syrie. Apres la dégradation de la situation, elle finit par s’en aller échouer au Liban. Par contre son mari Mohamed Moulsi est arrivé plus tard au pays du Cèdre car il a vécu des situations de mort, destruction et humiliation qui ont empêché son arrive au Liban.
L'histoire des réfugiés au Liban est ancienne :
Dans les années 60 il y a eu un nombre d’entre 183,000 des refugies (avant la guerre civile) dans les années 60-61 et 231,000 et 240,000 dans les années 69(après la guerre) .Cette augmentation a provoqué un difficulté d’enregistrement des refugies, donc cela a provoqué un augmentation de consommation des besoins jusqu’au point de manque des ressources. Les Libanais disent que c'est une cause de la guerre civile des années 70 80.

Vicente Lopez

Damien Cléro
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 12/04/2016
Localisation : Concepción

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiregeocdg.forochile.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thème 1. Les flux de réfugiés dans le monde.

Message par Damien Cléro le Ven 31 Mar - 9:01

De nos jours, le sujet des refugiés est très médiatisé, on a tous entendu parler des réfugiés du Moyen Orient, cependant une part presque nulle de la population connait la réalité qui tourmente jour après jour les Rohingyas.
Dans un pays, au Sud-est asiatique avec des fortes influentes bouddhistes, la Birmanie, les Rohingyas, minorité musulmane originaire du même pays sont victimes d’un génocide. Les conflits de religion ont toujours existé, mais ce fut après 1982 qu’ils sont devenus officiels, selon une loi lancé la même année, cette minorité a perdu sa nationalité birmane.
Depuis cette rupture le conflit ne fit que s’aggraver. En 2012 les affrontements entre musulmans et bouddhistes radicaux se rendirent de plus en plus nombreuses et agressives, leurs villages complètements détruits, en outre l’Etat leur niait le droit á la santé, l’éducation et le travail, ce qui aboutit à les forcer à émigrer vers des pays voisins tels que Malaisie, Thaïlande, et Indonésie.
On pense que c’est « incroyable » qu’au 21eme siècle, les génocides soient encore une réalité, puisque c’est une véritable violation aux droits de l’homme, et que même ayant des exemples de génocides et ses conséquences dans l’histoire de l’humanité, cette pratique continue à se reproduire.
Josefina Thibaut

Damien Cléro
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 12/04/2016
Localisation : Concepción

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiregeocdg.forochile.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thème 1. Les flux de réfugiés dans le monde.

Message par Damien Cléro le Ven 31 Mar - 9:05



La situation à Alep.
Alep est une ville de Syrie, situé au Nord du pays, elle était la ville la plus peuplé du pays, jusqu’au commencement d’un conflit qui n’a pas encore vu sa fin. La Syrie se trouve dans une Guerre Civile, qui a commencé en 2011 avec le soulèvement des citoyens en opposition au gouvernement, lequel était très corrompu. C’est mis en place le « Printemps Arabe », qui a provoqué des manifestations civiles qui cherchent la démocratie. A Alep, des étudiants manifestent contre le régime de la famille Al Assad (famille de l’actuel président, Bachar Al Assad), qui gouverne la Syrie depuis 1971.



En 2012, la ville été entièrement détruite, les conditions sanitaires étaient terribles, les maladies et les morts augmentaient. Les personnes ont peur tout le temps, ils ne savent pas s’ils seront encore vivant le lendemain. A cause de la peur, les citoyens syriens décident de quitter le pays. C’est là le moment où ils décident de devenir des réfugiés, d’assurer leurs vies, malgré les défis qui leurs seront présentés au moment de fuir la Syrie

Finissant l’année 2016, Bachar Al Assad décide d’ éliminer tous les quartiers rebelles d’Alep, d’assassiner tout humain qui se trouvait là-bas, entre eux des enfants et des personnes âgées. Il a commencé par détruire tous les hôpitaux et finalement il extermine la population grâce la force des armes. On trouve plusieurs vidéos, des témoignages, des personnes qui donnent leurs derniers mots de secours.

À part le conflit entre les rebelles, lesquels habitent dans des quartiers spécifiques d’Alep, et le gouvernement Syrien, on trouve l’une des agroupassions terroristes les plus grandes du monde, l’État Islamique, aussi appelé Daesh ou ISIS, c’est un ‘proto-état’, c’est à dire qu’il n’a pas des lois, un territoire pour exercer sa souveraineté, ni un monopole commercial défini , mais contrôle une grande partie de la population pas seulement de Syrie, mais sinon plusieurs pays du Moyen Orient en conflits, comme par exemple l’Irak, qui est totalement contrôlé par le Daesh après la proclamation du califat (Gouvernement contrôlé par un ‘calife’). C’est l’une des atrocités à laquelle le peuple doit aussi faire face, qui fait prendre la décision de fuir clandestinement leur pays d’origine, et dans des conditions pénibles, comme par exemple les bateau sur peuplés, dont leur capacité n’est pas pour recevoir tous les réfugiés , plusieurs d’entre eux meurent à cause des maladies, ou parce que les naufragent. Les conditions au moment de fuir ne changent pas trop de celles qui se trouvent à la grande ville, seulement change la recherche du bonheur, d’un avenir digne pour chaque humain. Les attaques ne cessent toujours pas. La moitié de Syrie est aussi contrôlée par ce groupe.

Conformément à l'Observatoire Syrien de Droits de l'homme, depuis le commencement de la guerre civile en Syrie en mars 2011, sont mortes 310 mille personnes, desquelles 90 mille étaient civils, 3 mille civils ont réussi à évacuer les quartiers rebelles d'Alep mais encore 40 mille civils suivent attrapés dans la zone. Des milliers de Syriens font partie de l'exode de réfugiés qui a secoué l'Europe dès 2015.

En 2010, la Syrie disposait de plus de 20 millions d'habitants. La guerre civile a laissé un solde de 6.6 millions de Syriens déplacés à l'intérieur de son pays et 4.8 millions de réfugiés, selon l'Agence de l'ONU pour les Réfugiées 2016, lors des longes batailles en contre les rebelles, l'armée syrienne avec l’aide de la Russie et l’Etats Unis ont réussi à expulser les rebelles de tous les quartiers d'Alep au cours de son offensive, selon le représentant de l'État-Major russe, Víktor Poznijir. Le président syrien Bashar à l'Assad a affirmé l'échec des rebelles armés dans la ville d'Alep "une histoire est faite".
Soyons plus concients.

Ana Darritchon,
Paloma Gacitua,
2017.

Damien Cléro
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 12/04/2016
Localisation : Concepción

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiregeocdg.forochile.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thème 1. Les flux de réfugiés dans le monde.

Message par Damien Cléro le Ven 31 Mar - 10:08

[Thème 2]
Lieu de passage: La Libye et la Méditerranée
Le cas de Libye
L’Italie fait un accord avec la Libye pour mettre fin à la route migratoire, projet appuyé par l’Union Européenne. Cependant la Libye est un « no-man’s land », où il existe une dispute constante entre les milices et les bandes criminelles, avec trois pseudo-gouvernements.
Alors, pourquoi l’Italie a fait un accord avec un pays où le gouvernement n’est pas stabilisé ? Il y a trois possibles raisons. Premièrement, le désespoir par la peur des gens européens en vers les musulmans et les migrants. Ensuite, l’ignorance de la réalité car le monde ignore ce qui se déroule au pays des migrants, pour qu’ils veulent quitter leur pays d’origine.
En fin, on peut penser que l’accord sert à d’autres affaires. Par exemple, comme les pays européens ne peuvent –ou ne veulent pas- intervenir de façon directe sur la situation du Moyen Orient, ils donnent des ‘solutions’ qui font penser au gens que tout va s’arranger mais en fin c’est le contraire.

Dans la mer Méditerranée
Beaucoup des migrants traversent la mer méditerranée en bateau en s’échappant de leur réalité. Cependant, beaucoup d’entre eux meurent lors de traverser la mer.
Ils arrivent à la Sicile et la Libye, cherchant de l’aide en Italie. Des volontaires se proposent pour sauver les bateaux des refugiés qui arrivent ou qui sont en train de se noyer, malgré ils ne peuvent pas changer le fait de trouver des cadavres et des personnes en mauvaises conditions ; il y a toujours un qui meurs et un autre qui naît à bord.
Il y a un mort pour quarante personnes, et les chiffres de morts sont surprenants.
Néanmoins, il y a des dispositifs renforcés, tous les moyens sont mobilisés : navires, vedettes, drones, hélicoptères, satellites, etc. Seulement peu des embarcations de réfugiés ont poussé jusqu’à la côte italienne, les autres ont envoyé un appel de détresse dès qu’elles ont quitté les eaux libyennes, alors ils aident à faciliter leur sauvetage.

Fabiola Osorio Antonia Villagrán

Damien Cléro
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 12/04/2016
Localisation : Concepción

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiregeocdg.forochile.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thème 1. Les flux de réfugiés dans le monde.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum